Image 
	Encyclopédie Larousse en ligne - Antoinette Fouque

Encyclopédie Larousse en ligne - Antoinette Fouque



	Encyclopédie Larousse en ligne - Antoinette Fouque

Afin de prévenir toute récupération, la marque MLF a été enregistrée. Antoinette Fouque (Larousse) se met en retrait du Mouvement de libération des femmes quand elle part pour les USA au début de la décennie 80. Le MLF est à ce moment en proie à des querelles internes et a de moins en moins de militantes. Le droit des femmes a été la grande lutte de sa vie. L’Alliance des femmes pour la démocratie nait sous la houlette d’Antoinette Fouque à son retour du pays de l'Oncle Sam à la fin des années 80.

Antoinette Fouque, une jeunesse entre Marseille et Paris

Antoinette Fouque ressent les soucis que connait une femme lorsqu’elle doit assumer ses rôles d'épouse et de mère alors qu'elle exerce un métier quand elle donne naissance à son premier enfant en 1964. Marseille a vu naître cette grande militante en octobre 1936. Antoinette Fouque a de qui tenir car son père était un militant communiste.

Antoinette Fouque a travaillé dans l'enseignement après ses études supérieures en Lettres. Avec son directeur de thèse Roland Barthes, la jeune femme obtient un Diplôme d'études approfondies (DEA). L'étudiante fréquente la romancière féministe Monique Wittig au cours de cette période. Le cercle de réflexion Psychanalyse et Politique, à l’origine du mouvement MLF, a été lancé par cette grande militante. Antoinette Fouque lie connaissance avec le fondateur du lacanisme à la fin des années 60.

A l'ONU mais aussi sur toute la planète, Antoinette Fouque diffuse la parole de la cause des femmes. Elle s'engage aux côtés de femmes en danger comme la Birmane Aung San Suu Kyi et la Bangladaise Taslima Nasreen. Toutes les causes ont reçu l'implication d'Antoinette Fouque.

Antoinette Fouque, éditrice et libraire

Elle fonde sa société d'édition, Les Editions des femmes dès 1973. Les Librairies des femmes ouvrent dans la foulée. Grâce à sa société d'édition, Antoinette Fouque met au premier plan la création féminine. Lieux de débats où les livres et revues sont à la disposition de tous ceux qui entrent, les boutiques de livres ouvertes par Antoinette Fouque ouvrent leurs portes jusque tard en soirée.

Théoricienne et écrivain

"Le dictionnaire universel des créatrices" parait en 2013, il met en lumière quarante siècles de création des femmes. La lutte d’Antoinette Fouque ne répond pas aux tentations de l'activisme pur et dur, elle défend la maternité, qui n'est pas d'après la théoricienne en contradiction avec avec la libération des femmes. Logiquement, l'auteure a écrit dans divers livres collectifs et participé à de nombreux débats. Antoinette Fouque imagine le mot "féminologie", car elle exécre les noms en "-isme" qui, d'après elle, renvoient à une théorie.